Invasion des banques

Krak

Je suis un artiste qui possède son propre gradin, composé de plusieurs bancs.
À cause de Covid, il y a eu une longue période où je ne pouvais pas jouer et où je n’avais pas de public.
J’ai donc décidé d’aller en ville avec un banc, une partie de mon gradin.
Mon public n’était pas assis dessus, mais moi oui.
J’ai essayé d’être présent.
J’ai vite appris que tant de gens veulent raconter leur histoire à quelqu’un qui a le temps de les écouter.
J’ai donc écouté beaucoup de belles histoires, mais j’ai aussi rencontré beaucoup de gens dans la misère.
Il m’est apparu clairement que quelque chose manquait à notre société.
Et ce quelque chose, c’est du temps, de l’attention, de la gentillesse et de la présence.

Jusqu’à présent, je me suis promené avec mon banc pendant quelques mois.
Mais maintenant, je pense qu’il est temps de le faire avec d’autres personnes.

Dans cette performance, je vais avec 10 personnes, chacune avec un banc sous le bras, dans l’espace public.
Sur un lieu fréquenté, à un moment inopiné, nous construisons les bancs.
Nous invitons activement les gens à venir s’asseoir à côté de nous.
Nous sommes présents, nous écoutons.

À la fin, nous sommes tous réunis : les porteurs de bancs et les assis.
Les badauds sont également invités.
Nous transformons les bancs en une longue table dans l’espace public…

Les thèmes centraux sont le rapprochement des personnes (encore), la présence et la célébration, et tout cela se passe dans l’espace public.

Photo, etc.:

https://www.facebook.com/Bank-contact-106588178168008

Crédits

Idea: Dieter Missiaen en Els Degryse
Many thanks to Perplx, Miramiro, CirkLabo, Centre des arts de Rue – Ath, L’attitude 50, Uitwijken – Brugge Plus, Perplx, Miramiro, CirkLabo, Craig Weston, Sander Decuyper, Gwendolien Sabbe, Te Gek!?, CC De Spil Roeselare, Centre des arts de Rue – Ath, L’attitude 50.